Comment avancer malgré un passé douloureux ?

avancer avec un passé douloureux

Aujourd’hui, j’ai envie de parler d’un sujet qui concerne beaucoup de gens pour ne pas dire tout le monde: le passé ! Un lourd passé, un ou des événements du passé qui nous hantent encore … Ces moments d’épreuve deviennent parfois le cauchemar de toute une vie. Ils nous plongent dans la dépression, nous écartent du monde réel, nous privent d’une vie sociale et nous empêchent d’être nous-mêmes. Comment continuer de vivre normalement quand le passé nous fait mal ou nous fait honte ?

Le passé est passé !

Il est difficile de citer tous les types d’événement qui pèsent chacun d’entre nous. Le panel est très large. Ça peut être la perte d’un être cher, une déception amoureuse, une enfance brisée, un divorce, le rejet de la société, le racisme, l’esclavage, une maladie, une erreur commise, la perte d’argent, un mauvais rencontre, des conséquences de la crise d’adolescence, une profonde culpabilité, des ravages causés par l’alcool ou la drogue etc .

Il y a une expression malgache qui dit « l’eau qui s’est renversée ne peut plus être recueillie » .

Nous avons tous un passé et il est impossible de revenir en arrière.
Si notre passé nous rend malheureux, nous n’avons que deux choix, soit nous y réduire et le laisser anéantir notre vie, soit l’accepter et le surmonter.
Lorsque le degré de gravité de l’événement passé est élevé, la probabilité du premier choix en est de même. Pourtant, il n’y a que nous-même qui avons la possibilité de choisir notre camp. Personne ne le fera à notre place.

J’ai honte de mon passé

Il arrive que notre parcours nous gêne, nous mette mal à l’aise, nous donne envie de nous enterrer vivant. C’est un sentiment de culpabilité laissé par l’épreuve. « J’ai perdue une amie car je suis sortie avec son mec », « J’ai trompé mon mari et j’ai été mal vue par la société », « Mon ami m’a foutu la honte devant mes collègues »… ce type de problème est courant et l’ombre d’un tel acte peut nous poursuivre pendant des années. Si ça ne se répare pas, ça ne doit pas être un frein pour avancer.

J’aime bien l’expression d’Albert Einsein

«  la vie est comme une bicyclette, il faut avancer pour ne pas perdre l’équilibre ».

A. Enstein

De la même manière , comme sur une bicyclette, il faut tomber plusieurs fois pour savoir avancer .

A nous de considérer nos maladresses et nos erreurs du passé comme des leçons. N’oubliez pas , les leçons sont faits pour nous rendre meilleur !

Être pardonné ( par l’amie, l’époux, les collègues…) peut nous aider à guérir lorsque la douleur ne s’atténue pas. Cependant, ne nous y acharnons pas, n’en faisons pas le seul verrou à briser pour faire tomber le poids. En effet, il se peut que la personne concernée ne nous ouvre même pas ses portes ou reste insensible à nos gestes. Il se peut qu’elle nous ignore ou qu’elle s’est déjà reconstruite, que pour elle, on est un chapitre déjà oublié.
Si ça vous arrive, réconciliez-vous avec vous-même et arrêtez de vous punir !

Comment positiver ?

Accepter le passé, c’est avoir conscience qu’il fait partie de notre vie et inscrit dans notre histoire, qu’on le veuille ou non.

L’accepter, c’est l’affronter au lieu de le fuir. Certes, il peut être difficile de le minimiser mais il faut le laisser à sa place, c’ est à dire au passé.

Le passé fait partie de notre histoire mais ne doit pas en être l’auteur. C’est juste un chapitre .

Zenbusinessmum

N’oubliez pas que ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort . Les épreuves forgent nos caractères. Il y a toujours des enseignements à en tirer. Même dans une lourde épreuve telle que le décès d’un proche, il y en a. Elle nous rappelle qu’il faut se chérir tant qu’on est vivant. Elle nous apprend à partager l’amour. Elle nous fait rendre compte que nous sommes encore là en chair et en os et que c’est une grâce .

La gratitude a le pouvoir de guérir

Je ne suis ni psychologue, ni psychiatre, ni coach de vie. En revanche, si j’ai un conseil à donner à ceux et celles qui ont un lourd passé, un parcours amer et/ou un événement qui a brisé une partie de votre vie, ce serait d’avoir de la gratitude.

Moi qui suis croyante, aurais tendance à vous dire “soyez reconnaissant envers Dieu pour les choses simples que vous avez aujourd’hui” . C’est ce que j’apprends à mes enfants tous les jours.

Mais je ne vous connais pas et j’ai simplement envie de vous dire, soyez reconnaissant rien que pour être encore en vie pendant que certains se battent à l’hôpital pour respirer. Soyez reconnaissant pour les choses simples de la vie. C’est en ayant la gratitude que vous avancerez malgré votre histoire.

C’est en étant conscient que le présent est un cadeau, que vous sortirez de l’ombre.

Zenbusinessmum

Plus haut, j’ ai parlé de verrou et pour moi, la clé du verrou est la gratitude. En tant qu’être humain, nous avons la mauvaise tendance de voir le mauvais côté, de voir le verre à moitié vide. Or, la clé est de voir le verre à moitié plein. Remerciez celui qui vous a créé rien que pour l’air que vous respirez encore, pour la vue que vous avez et qui vous permettent de contempler le ciel et la terre. Remerciez-le pour ceux qui vous entourent et ceux qui vous aiment même si certains vous ont abandonnés.

Et je termine ce sujet avec cette belle citation .

Tu ne peux pas aller en arrière et changer le début mais tu peux commencer là où tu es et changer la fin.

C.S Lewis

Articles recommandés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.